Journée d’étude: Tristan Tzara

Tristan Tzara: Un Siècle de dada 1916–2016

Journée d’étude : Vendredi, 27 mai 2016, 9.30–17:00

Salon d’or, Ambassade de Roumanie

5, rue de l’Exposition, Paris

Invité d’honneur: Prof. Henri Béhar (Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3)

À l’occasion du centenaire des premières performances Dada au Cabaret Voltaire à Zurich, cette journée d’étude cherche à élaborer le rôle de Tristan Tzara non seulement dans l’épanouissement du mouvement dada, mais aussi dans l’évolution de l’avant-garde européenne dans un contexte plus large. Tout au long de sa carrière, Tzara maintenait des liens étroits d’amitié et de partenariat artistique avec des peintres de sa génération. Cette journée d’étude examine ces influences réciproques et analyse le développement du langage ‘visuo-poétique’ de Tzara depuis ses débuts littéraires jusqu’à sa mort en 1963. Les interventions se concentrent sur les dialogues entre texte et image dans les recueils de poésie de Tzara, les transformations du mot en objet visuel, et les préoccupations de Tzara dans son rôle de critique d’art. En mettant l’accent sur les rapports entre artistes et sur l’entrecroisement des médias et des pratiques, les intervenants examineront l’œuvre de Tzara comme un site privilégié d’expérimentation littéraire et visuelle.

Les langues de cette journée d’étude sont le français et l’anglais.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Inscription auprès de k.j.brown[@]tilburguniversity.edu

Programme

9.30–10.00 Café

10.00–10.10 Accueil

Session 1: 10.10–11.40

Peter Dayan (Université d’Édimbourg): De la musique dans De nos oiseaux.

Agathe Roblot (Université d’Édimbourg): La collaboration entre Tzara et Marcel Janco sur La première aventure céleste de Mr Antipyrine.

Cécile Godefroy (Historienne de l’art, PhD): Tristan Tzara et Sonia Delaunay: Projets de Robes-poèmes.

11.40–12.00 Pause

Session II: 12.00–13.00

Eric Robertson (Université de Londres): ‘Il y a des zigzags sur mon âme’: Tzara and Arp’s Dada collaborations.

Cécile Bargues (Historienne de l’art, PhD; Commissaire d’exposition): Tzara, Dada, les masques.

13.00–14.00 Déjeuner

Session III: 14.00–15.30

Kathryn Brown (Université de Tilburg): Tzara et la ‘mythologie moderne’ d’Henri Rousseau.

Stephen Forcer (Université de Birmingham): L’Importance de l’imposture intellectuelle: Tzara, Film, Knowledge.

Estelle Pietrzyk (Conservatrice en chef du Patrimoine, Musée d’Art Moderne et Contemporain, Strasbourg): Tristan Tzara au musée: Introduction à l’exposition L’Homme Approximatif au Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg.

15.30–15:50 Pause

15.50–16.45 Entretien avec Henri Béhar (Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3): ‘Je n’écrirai jamais le tombeau de Tzara’.

Cette journée d’étude bénéficie du soutien financier de l’Université d’Édimbourg et de l’Institut culturel roumain de Paris.

Tzara-ManRay-1924-v

 

Upcoming Talks

 

London: ‘Collecting, Consuming, and Creating: Debunking Myths of Taste Making in the Contemporary Artworld’, Christie’s (July, 2016).

Glasgow: ‘Ethics and Interpretative Violence: Matisse’s Unpublished Illustrations for Mallarmé’s L’Après-midi d’un faune’, Society for French Studies Annual Conference (June, 2016).

Paris: ‘Tristan Tzara et la mythologie moderne d’Henri Rousseau’, Centre Culturel Roumain (27 May, 2016).